Qui suis-je ? RAchelle Parou

Découvrir la kinésiologie

Pratique Consultations

0 Catégorie Tous les articles

Atelier : Hypersensibles, Bienvenus !

0 Catégorie Techniques/ Tous les articles

La kinésiologie sportive

La kinésiologie accompagne le sportif dans son évolution de la pratique et dans la préparation à la compétition.

Cette approche tend à se développer, et la demande est de plus en plus croissante autant chez le sportif amateur que dans le sport de très haut niveau.

La demande du sportif amateur concerne plus le côté performance physique que mentale. Le kinésiologue peut agir sur la récupération en débloquant des tensions musculaires, en améliorant la posture et la motricité par des exercices d’intégration corporelle, et en agissant sur la vitalité par une bonne circulation énergétique au niveau des méridiens d’acupuncture.

La demande du sportif de haut niveau est plus orientée sur la préparation mentale, et dans une autre mesure sur les performances physiques. Le kinésiologue peut apporter une solution à la gestion de la pression en compétition (et même pour certains à l’entraînement) en travaillant sur des sujets très ciblés tels que la peur de perdre, le regard des autres, ou la capacité à se concentrer avant une épreuve.

Un exemple : Christophe Dominici, la star du rugby français raconte comment la kinésiologie a bouleversé sa vie dans son livre.

Extraits du livre « BLEU A L’AME » de Christophe DOMINICI aux Editions du Cherche-Midi avec l’aimable autorisation de son éditeur.

« Je ne suis pas un homme heureux, mais je ne suis pas malheureux. J’ai connu la souffrance physique. J’ai connu la souffrance psychologique. Et c’est la douleur dans la tête qui pour moi est la plus dure à supporter, même si, à 35 ans, les coups font de plus en plus mal. Comme chez un boxeur en fin de carrière, le corps encaisse moins facilement que par le passé.

Pour l’instant, j’ai de la chance, je me suis sorti de tous les chocs sans trop de dommages. Et ma constitution me permet de courir vite, malgré mon âge. Mais ce que j’ai vécu depuis la mort de ma sœur et mon divorce, je ne le souhaite pas à mon pire ennemi.

Heureusement, dans ce bourbier d’émotions violentes, j’ai rencontré une personne qui a bouleversé ma vie. Il s’appelait Pierre, kinésiologue

……Je jouais un rugby de haut niveau, mais j’étais tout le temps stressé, inquiet. Avant un match, j’étais toujours très nerveux, très difficile à supporter. Certaines semaines, j’étais invivable, je ne me nourrissais plus, je vivais sur les nerfs parce que j’étais obsédé par le résultat. Je voulais être « performant », c’est-à-dire tout savoir, tout maîtriser, tout analyser, tout comprendre afin d’être capable de reproduire les gestes parfaits, les courses parfaites…

0 Catégorie Bébés/ Tous les articles

Une séance maman-bébé

La kinésiologie peut se pratiquer sur un bébé dès la naissance. Jusque vers l’âge de 5-6 ans, selon l’enfant, je vais passer par le parent présent à la séance pour faire le test musculaire. Cela s’appelle travailler en transfert. Au début de la séance je vais ancrer le fait qu’on travaille en transfert avec la maman ou le papa pour son enfant.

Contrairement à un enfant plus grand, il va être très difficile pour un petit enfant d’arriver à exprimer ce qu’il ressent et mettre des mots dessus ; notons que même pour des enfants d’âge scolaire, des ados ou adultes ce n’est pas évident non plus de pouvoir mettre des mots sur ses émotions et ses ressentis.

Le test musculaire va ainsi permettre d’investiguer afin de trouver ce qui se cache derrière ce que l’enfant exprime par ses comportements difficiles : des crises, des pleurs, refus, etc. ou derrière un symptôme.
On peut dire que cette méthode permet de donner la parole à l’enfant, en tant qu’être à part entière. On va pouvoir comprendre ce que l’enfant ressent, ce qu’il a besoin d’exprimer et de pouvoir l’accueillir dans ses besoins. La séance de kinésiologie va permettre des prises de conscience et de faire les équilibrations demandées par le corps pour libérer les blocages.

La manière de travailler en binôme en transfert avec la maman est toujours un moment très privilégié, et permet parfois de libérer à la fois la maman et le bébé sur des émotions qui ont été vécues ensemble, consciemment ou inconsciemment au cours de la grossesse.

Lire la suite →