0 Catégorie Techniques/ Tous les articles

La kinésiologie sportive

La kinésiologie accompagne le sportif dans son évolution de la pratique et dans la préparation à la compétition.

Cette approche tend à se développer, et la demande est de plus en plus croissante autant chez le sportif amateur que dans le sport de très haut niveau.

La demande du sportif amateur concerne plus le côté performance physique que mentale. Le kinésiologue peut agir sur la récupération en débloquant des tensions musculaires, en améliorant la posture et la motricité par des exercices d’intégration corporelle, et en agissant sur la vitalité par une bonne circulation énergétique au niveau des méridiens d’acupuncture.

La demande du sportif de haut niveau est plus orientée sur la préparation mentale, et dans une autre mesure sur les performances physiques. Le kinésiologue peut apporter une solution à la gestion de la pression en compétition (et même pour certains à l’entraînement) en travaillant sur des sujets très ciblés tels que la peur de perdre, le regard des autres, ou la capacité à se concentrer avant une épreuve.

Un exemple : Christophe Dominici, la star du rugby français raconte comment la kinésiologie a bouleversé sa vie dans son livre.

Extraits du livre « BLEU A L’AME » de Christophe DOMINICI aux Editions du Cherche-Midi avec l’aimable autorisation de son éditeur.

« Je ne suis pas un homme heureux, mais je ne suis pas malheureux. J’ai connu la souffrance physique. J’ai connu la souffrance psychologique. Et c’est la douleur dans la tête qui pour moi est la plus dure à supporter, même si, à 35 ans, les coups font de plus en plus mal. Comme chez un boxeur en fin de carrière, le corps encaisse moins facilement que par le passé.

Pour l’instant, j’ai de la chance, je me suis sorti de tous les chocs sans trop de dommages. Et ma constitution me permet de courir vite, malgré mon âge. Mais ce que j’ai vécu depuis la mort de ma sœur et mon divorce, je ne le souhaite pas à mon pire ennemi.

Heureusement, dans ce bourbier d’émotions violentes, j’ai rencontré une personne qui a bouleversé ma vie. Il s’appelait Pierre, kinésiologue

……Je jouais un rugby de haut niveau, mais j’étais tout le temps stressé, inquiet. Avant un match, j’étais toujours très nerveux, très difficile à supporter. Certaines semaines, j’étais invivable, je ne me nourrissais plus, je vivais sur les nerfs parce que j’étais obsédé par le résultat. Je voulais être « performant », c’est-à-dire tout savoir, tout maîtriser, tout analyser, tout comprendre afin d’être capable de reproduire les gestes parfaits, les courses parfaites…

Vous pourriez aussi aimer

Soyez le premier à commenter !

Commenter